La circulation du virus COVID19 confirmée dans un écart de Grand-Santi

La circulation du virus COVID19 confirmée dans un écart de Grand-Santi

Préfet de la région Guyane
Mercredi, Avril 22, 2020

Aujourd’hui plusieurs prélèvements effectués sur des personnes résidant dans un écart de Grand-Santi ont été analysés en laboratoire. 9 d’entre eux sont positifs. Il s’agit de personnes proches d’un patient de Saint-Laurent du Maroni déclaré positif dimanche dernier, ayant fréquenté ce Kampoe durant sa période de contagiosité.
Dès dimanche soir, une enquête épidémiologique a été lancée pour tenter d’identifier la source de la contamination de l’individu et analyser l’ensemble des activités de celui-ci au cours des jours précédents. C’est alors qu’il a été décidé de procéder à une opération de dépistage dans le Kampoe concerné.

Sans attendre les résultats, le Kampoe a été mis en confinement, afin d’éviter une éventuelle diffusion du virus dans les villages alentour. Les résultats positifs du jour vont conduire à maintenir ce confinement pendant toute la période de contagiosité des habitants concernés, et une surveillance sanitaire rapprochée sera assurée.
Dès demain, une recherche active d’autres personnes symptomatiques dans les écarts les plus proches sera effectuée. Les autorités surinamaises ont été prévenues afin de coordonner les actions et les mesures de prévention.

Afin d’anticiper la mise en confinement des habitants de Tonka Kampoe, une pirogue affrétée par la commune de Grand-Santi, est partie en début d’après-midi avec des colis d’aide alimentaire, ainsi que des fruits et légumes frais pour trois semaines environ, dans le cadre de l’aide alimentaire mise en place par l’État, coordonnée dans l’Ouest guyanais par la sous-préfecture de Saint-Laurent du Maroni.
Cette aide sera renouvelée au besoin, s’agissant notamment des produits d’hygiène. La même pirogue achemine 250 masques chirurgicaux mis à disposition par les services de l’État pour la commune de Grand-Santi, essentiellement pour le personnel communal.

La pirogue de la sous-préfecture est aussi à disposition de la Gendarmerie Nationale pour assurer le transport de fret et de gendarmes à Grand-Santi et permettre une surveillance effective du respect de la quatorzaine. Des renforts de gendarmes mobiles et de réservistes sont arrivés et seront présents durant plusieurs semaines dans le territoire.
Les services de l’État rappellent la mise à disposition de l’hôtel du fleuve pour les patients déclarés positifs qui souhaitent passer leur quatorzaine dans un endroit adapté, avec un suivi médical, mais surtout afin d’éviter le contact de proches pour les protéger et éviter la propagation du virus.

Dernière modification : 30/04/2020

Haut de page