Déclaration du ministre des affaires étrangères, M. Laurent Fabius

Il est très rare qu’un pays naisse deux fois. C’est le cas du Mali qui, menacé dans son existence-même par la barbarie terroriste il y a sept mois, a su trouver les forces pour élire dimanche dans le calme et la sécurité retrouvés son nouveau président de la République.
Mes félicitations chaleureuses et mes souhaits ardents vont au peuple malien et au président Ibrahim Boubacar Keïta pour cette re-naissance si prometteuse. Fort de sa légitimité démocratique et succédant aux autorités de transition qu’il faut remercier, celui-ci va devoir maintenant, avec le nouveau gouvernement et la nouvelle assemblée qui sera élue, relever le pays et assurer dans un très large dialogue son unité et son développement.
Avec les pays africains, l’Union européenne et la communauté internationale, la France a été présente aux côtés du Mali au moment où il fallait agir pour stopper sa destruction. Elle sera là, fidèle et amicale, alors qu’il faut maintenant reconstruire. Tous les démocrates doivent se féliciter de l’élection de dimanche au Mali, qui est à la fois un tour de force et un tour de paix.


It is rare for a country to be born twice, but that was the case for Mali, whose very existence was threatened seven months ago. This past Sunday it found the strength to elect a new president in an atmosphere of renewed calm and security.
My warmest congratulations and ardent hopes go out to the people of Mali and to President Ibrahim Boubacar Keita for this promising rebirth. Bolstered by democratic legitimacy and taking over from the transition authorities, who deserve thanks, he must now – together with the new government and the new assembly that will be elected – help the country recover and ensure its unity and development through a very broad-based dialogue.
Along with the countries of Africa, the European Union and the international community, France stood by Mali at a time when it was necessary to act to stop its destruction. It will remain by its side as a loyal friend, now that it is necessary to rebuild. All democracies should welcome Sunday’s election in Mali, which was both a great feat and a victory for peace.

Dernière modification : 15/08/2013

Haut de page