DIFFUSION DE LA PANDÉMIE COVID-19 DANS LE BASSIN DU MARONI - communiqué de presse conjoint entre la République du Suriname et la République Française

Une délégation au niveau ministériel des ministres des affaires étrangères et du développement régional de la République du Suriname ainsi que le directeur de la sécurité nationale, appuyés par une délégation technique des ministères de la santé, de la justice, de la police et de la défense, se sont réunis, par vidéo- conférence, avec une délégation de la République française dirigée par l’ambassadeur résident Antoine Joly, soutenu par des représentants de la préfecture de Guyane et l’attaché de défense, le mardi 28 avril 2020 pour poursuivre les discussions sur le renforcement de la coopération face à la maîtrise de la propagation de COVID-19 dans les zones frontalières le long de la rivière Maroni.

En soulignant l’importance de la solidarité, du dialogue et de la coopération pour lutter contre la pandémie de COVID-19, les autorités du Suriname et de la France ont échangé des informations sur les actions récentes entreprises par les deux parties pour prévenir une flambée dans les zones frontalières. Les deux parties ont donc obtenu des informations cruciales sur la santé et la sécurité de leurs populations .

À la suite de la réunion, les deux parties ont souligné les accords suivants conclus :
1. Sensibilisation accrue des populations des deux côtés du fait que la frontière reste fermée, l’une des principales mesures pour gérer et contenir la propagation du COVID-19 ;

2. Identification des ressources disponibles (santé et sécurité) à la disposition de chaque partie afin de faciliter les efforts de coopération ainsi que l’échange sur les stratégies de confinement des deux côtés ;

3. Patrouilles conjointes dans les zones prioritaires identifiées le long des rives des deux côtés de la rivière pour renforcer la présence des autorités chargées de la sécurité et de l’application de la reglementation ;

4. Renforcement de l’éducation sanitaire des populations des zones frontalières afin de prévenir une flambée de l’épidemie et fournir l’assistance médicale nécessaire à la prévention ;

5. Interaction accrue entre les autorités compétentes en matière de santé et de sécurité des deux parties afin d’échanger des informations afin de garantir le succès des mesures prises par les deux parties ;

Les représentants du Suriname et de la France ont réitéré leur détermination à continuer de prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la santé et le bien-être des populations vivant des deux côtés de la frontière face à la maîtrise de la propagation de la pandémie de COVID-19.

À cet égard, les deux parties sont convenues de poursuivre le dialogue à tous les niveaux - politique, technique et opérationnel.

Avril 28,2020

Dernière modification : 30/04/2020

Haut de page