Ateliers de Cergy

L’ambassadeur de France s’est rendu le 20 mai 2016 à l’invitation de la mairie de Saint Laurent du Maroni à la restitution des travaux des équipes des ateliers de Cergy amenées à tracer les perspectives urbaines de l’agglomération à l’échéance de 2060.

L’évolution que connaîtront dans les prochaines années Saint Laurent et les communes de l’ouest de la Guyane est indissociable de celle que connaîtra la rive surinamaise du Maroni. C’est la raison pour laquelle les autorités surinamaises représentées en particulier par le commissaire de district, M. Jerry Miranda avaient été conviées à participer au jury appelé à se prononcer sur les projets présentés par les différentes équipes. Des professionnels de l’urbanisme et des membres de l’université de Paramaribo, Anton de Kom ont été associés aux réflexions.

Ces échanges et réflexions ont montré et confirmé que la zone du Maroni était un espace de partage et de développement concerté entre les acteurs surinamais et français, la concertation faisant déjà l’objet de diverses instances de consultation comme le Conseil du Fleuve qui se réunit tous les six mois.

Dernière modification : 01/06/2016

Haut de page